Collectif de

qualifié·e·s de Bruxelles

Le Collectif

PsyCol est un collectif de psychologues et d’autres professionnel·les du bien-être psychique et émotionnel installé·e·s à Bruxelles.

Tout d’abord, chez PsyCol, nous concevons les personnes dans leur globalité dans le but d’améliorer leur qualité de vie et leur épanouissement. De même, notre objectif est de proposer un soutien pour les personnes (individus, couples, familles) qui éprouvent un moment difficile et/ou qui souhaitent apprendre à mieux connaître et développer leurs propres ressources personnelles. Finalement mais tout aussi important, notre démarque professionnelle s’inscrit dans une dynamique de coopération, d’échange de savoirs et de travail en réseau aussi bien avec les collaborateur·trice·s de PsyCol ainsi que les partenaires externes.

Les 4 piliers fondamentaux

Coopération. Intégration. Professionnalisme. Bienveillance. Ces 4 valeurs sont les piliers fondateurs et fondamentaux de PsyCol.

Coopération, c’est-à-dire, travail en réseau, collaboration, mise en commun, échange de savoirs et intelligence collective. Cela crée une synergie qui fait avancer non seulement les collaborateurs mais aussi les patient·e·s.

Intégration, en effet, les différentes approches psychologiques, l’approche psycho-bio-socio-culturel tout comme les multiples langues parlées permettent d’intégrer des personnes venant de tous horizons.

Professionnalisme, notamment via l’intervision, la supervision et les formations continues pour notre équipe de professionnel·le·s nous permettent d’assurer un suivi de qualité.

Bienveillance, autrement dit, un espace sécurisant où vous pouvez vous exprimer en toute confidentialité, où le respect du secret professionnel est respecté et le jugement est exempté.

Notre méthode de travail

Chez PsyCol, nous travaillons en respectant des valeurs communes : échange de savoirs, partenariat, collaboration, diversité, tolérance, collectivité, solidarité, déontologie, confidentialité, alliance thérapeutique, entraide, complicité, entente et harmonie, en somme, nos quatre piliers : coopération, intégration, professionnalisme et bienveillance.

Pour mettre en place et ainsi développer toutes ces compétences, chaque équipe effectue des intervisions lors des rencontres régulières dans un espace particulier de partage entre pairs.

Intervisions ? Qu’est-ce que c’est ?

Les intervisions sont des moments de partage entre pairs, autour d’une réflexion collective des pratiques et des expériences professionnelles.
Dans le cadre de ces réunions, le partage a lieu avec un regard  croisé et bienveillant, mais aussi dans un cadre confidentiel qui s’organise sur un mode non hiérarchique. En vue de lutter contre l’isolement professionnel, l’intervision construit, en effet, des passerelles entre les multiples orientations théoriques et apporte, en outre, une valeur ajoutée au travail thérapeutique. De surcroît, cet espace privilégié donne la possibilité au/à la professionnel·le de se questionner, d’évoluer et d’adapter sa pratique, si nécessaire, tout en veillant au bien être professionnel. Par conséquent, le travail en intervision opère un changement sur le travail thérapeutique aussi bien chez le·a thérapeute que sur la personne en consultation.

Mais alors… quelle est la différence entre une intervision et une supervision ?

Examinons en premier les points en commun des deux.
D’abord, toutes les deux permettent la création d’un temps de partage et dialogue afin d’échanger par rapport à sa pratique. Dans cet esprit de partage, les échanges ont lieu dans un cadre de confiance et d’écoute bienveillante.

Deuxièmement, parlons des points spécifiques de chaque type de rencontre.

La principale spécificité se construit par rapport aux intervenants.
Lors des intervisions, vu que les participants sont des pairs, le contenu est traité de façon horizontale et sans hiérarchie. En effet, la personne en charge d’animer la rencontre se place au même niveau des autres intervenant·e·s, permettant ainsi de favoriser des échanges formateurs pour tous les participants. La supervision, en revanche, établit une autre relation hiérarchique entre les personnes qui y participent. Dans ce cas, la supervision est conduite par une personne qui détient le rôle de superviseur·se. Cette personne est un·e expert·e sur un sujet concret, une pratique définie et/ou une orientation psychologique précise.

En conclusion, chez PsyCol, nous considérons les supervisions et les intervisions indispensables dans la formation de base et continue des professionnel·le·s. C’est pour cela que nos collaborateurs·trices s’engagent à participer activement lors des supervisions et des intervisions.