THERAPIES, TECHNIQUES ET APPROCHES PSYCHOLOGIQUES

APPROCHE HUMANISTE CENTRÉE SUR LA PERSONNE ET EXPÉRIENTIELLE

Cette approche est empiriquement fondée pour le traitement de nombreuses difficultés psychologiques.  Elle est pratiquée internationalement.

« L’individu possède en lui-même des ressources considérables pour se comprendre, se percevoir différemment, changer ses attitudes fondamentales et son comportement vis-à-vis de lui-même ».  C’est à partir de cette conviction sur les compétences de l’individu, que le psychologue humaniste Carl Rogers (1902-1987) a œuvré durant plus de 40 ans et fondé toute son approche qui a eu une influence internationale.

Rogers a élaboré́ une conception de la relation thérapeutique qui se distingue aussi bien de la conception psychanalytique que du modèle médical. L’entretien non directif implique que le thérapeute ne cherche pas à diriger le processus :    « Le client a le droit de choisir ses propres buts vitaux ». C’est donc lui qui garde l’initiative complète dans sa représentation du problème.

Concrètement, le thérapeute adopte des attitudes d’empathie, d’acceptation, de non-jugement ; il intervient surtout par des reformulations des pensées et des sentiments du client, par des efforts d’élucidation qui recourent aussi peu que possible à l’interprétation.

A la notion de non-directivité́ s’ajoute celle de centration sur la personne. Autrement dit, le thérapeute ne traite pas un problème, un cas, une névrose, mais il entre dans une relation empatihque et profonde avec une personne. Il essaie de nouer une relation vivante, authentique et chaleureuse avec le client. Cette relation permet au client d’accéder à ses vastes ressources, de mobiliser son plein potentiel pour un mieux-être.

Maximilien Zimmermann (fr)
Karine Tiberghien (fr)

APPROCHE HUMANISTE: LA GESTALT-THERAPIE

Le mot « gestalt » vient du verbe allemand « gestalten » qui veut dire « mettre en forme». La Gestalt-Thérapie s’inscrit dans un courant humaniste, relationnelle, existentielle, phénoménologue et expérientielle qui va au-delà de la vision de la thérapie. La Gestalt-thérapie s’intéresse au contact de la personne avec son environnement, le Gestalt-thérapeute privilégiant une vision globale ou holistique de la personne à une vision individuelle. L’intégration des dimensions corporelle, émotionnelle et intellectuelle est nécessaire pour la prise de conscience, de la part de la personne, des processus d’autorégulation des situations. Cette prise de conscience facilite par conséquent la responsabilisation de la personne dans ses actions ainsi que son propre développement autonome et créatif. Dans ce cadre, la Gestalt-thérapie devient un outil de développement de la personne, elle prend en compte le comportement de l’individu, les troubles mentaux et la psychopathologie sans les stigmatiser ni les généraliser. En effet, la personne est plus qu’une somme de pathologies.

Sabrina Pierucci (fr-it)

APPROCHE SYSTEMIQUE

L’approche systémique va se centrer sur le contexte relationnel, sur les manifestations de la communication dans l’interaction entre les membres du système (le patient, son partenaire, sa famille, son environnement urbain et social).

Concrètement le/la thérapeute va utiliser la communication verbale et non verbale (mimiques, postures, ton de la voix), faire circuler l’information et aider les membres du système à opérer les changements nécessaires pour mieux fonctionner. Il/elle s’intéressera au présent et à la répétition des modèles d’interaction qui maintiennent le problème.

Andrea Manca (fr-it-en)
Yolima Blanco Morales (fr-es)
Manon Trentesaux (fr)
Estelle Zemouri (fr)
Karine Tiberghien (fr)
Aly Sassi (fr-en-ar)

APPROCHE PSYCHANALYTIQUE

Qu’est-ce que la clinique psychanalytique ? Pour les adultes, nous travaillons principalement sur l’association libre et les manifestations diverses du langage et de l’inconscient : lapsus, actes manqués. Ceux-ci permettent, au patient, sur le long terme, de prendre conscience et d’exprimer un désir latent pouvant exprimer le malaise, souvent répétitif, amenant le sujet à consulter/ demander une thérapie.

Pour les enfants, nous manions également l’association libre et l’expression du malaise par le biais de médiations thérapeutiques : dessins, jeux, permettant également l’association libre et l’expression des lapsus, angoisses, mais de façon plus ludique.

Ainsi, la psychanalyse permet le remaniement du malaise qui anime le sujet consultant par le biais du langage, de la parole et de l’association libre tout en veillant pour le thérapeute à la bienveillance et au non-jugement.

Ainsi, notre pratique permet au patient d’atteindre un meilleur être tout en comprenant davantage les conflits qui l’animent.

Nebil M'Rad (fr-ar)
Morgane De Becker (fr)
Olivier Renard (fr)
Elizabeth D'Hondt (fr-en)

THERAPIE COGNITIVO-COMPORTAMENTALE

La thérapie cognitivo-comportementale a pour objectif principal d’accompagner le client dans un travail axé sur comment modifier concrètement, dans « l’ici et maintenant », de façon observable et mesurable, les comportements qu’il décrit comme problématiques et inadéquats.

Les objectifs de changement sont définis au terme d’un dialogue et d’une analyse des facteurs qui contribuent au maintien (le comment) et à l’apparition (le pourquoi) du ou des comportements problématiques. Le thérapeute accompagne le patient dans la formulation d’objectifs réalistes et concrets, qui tiennent compte de son bien-être, à moyen et à long terme, et de la qualité de ses relations avec autrui. Dans certains cas, le thérapeute limite son intervention à une demande explicite bien délimitée. Dans d’autres, un suivi efficace impliquera d’élargir sensiblement le ou les objectifs.

Idéalement, les apprentissages vont au-delà de problèmes bien circonscrits : ils visent à améliorer l’habileté à se gérer soi-même. En définitive, c’est toujours le patient qui décide des buts à atteindre et du degré d’engagement dans le processus de changement.

Il y 3 composantes essentielles en TCC :

  • La composante Comportementale
  • La composante Cognitive
  • La composante Émotionnelle

Les TCC sont recommandées pour de nombreux troubles tels que :

  • la dépression,
  • les troubles anxieux,
  • les phobies,
  • les TOC,
  • les troubles du comportement alimentaire,
  • les comportements addictifs.

Bien que cela soit considéré comme une psychothérapie brève, la durée habituelle d’une thérapie varie autour de 12-15 séances.

___________________________________

It´s an evidence based psychotherapy, first designed by Aaron Beck (1979) as a treatment for depression.  It consists on the learning and practice of a set of skills to modify dysfunctional believes, thoughts, emotional reactions and behaviors, that has been linked to the onset and the relapse of depressive episodes and anxiety disorders.

Its rationale proposes that our believes and thoughts are built of our own experiences during life. Accordingly, our perception of the world and ourselves is filtered by biases that lead our attention to the information that would fit and confirm our own experiences. With this scenario, a lower mood and a lower motivation is a possible result.

There are alternative psychotherapies based on the CBT model, but still sharing a basic rationale.    

As many evidence based approaches it is presented in a protocol form, consisting on:  

– assessments forms: that provides feedback on the treatment goals.  

– Case formulation: done by the psychologist and the client in a collaborative manner.

– Psychoeducation: provides information on symptoms and how the treatment would works.

– Practice awareness on the correlation between thoughts-emotions-behaviors as well as operating cognitive biases.

The psychologist has an active role, and the client will be invited to do homework and to practice different kind of skills, including physical exercise, as an essential part of the treatment. The focus is in the present problem and based on the functional assessment of the obstacles in daily life.

Although it is considered a short term psychotherapy, with some variations, regular protocols take at least 15 meetings.    

 

Nora Letto (fr-de)

APPROCHE PSYCHOCORPORELLE – L’ANALYSE BIOENERGETIQUE

L’analyse bioénergétique est une forme de psychothérapie qui vise à intégrer les dimensions émotionnelles, corporelles et psychiques : cœur-corps-esprit. Elle nous permet de reprendre contact avec nous-même à travers notre ressenti corporel et émotionnel et de nous ouvrir davantage à la vie et à l’amour.

Le corps porte la mémoire du vécu de la personne, à travers ses tensions, ses postures, sa manière de respirer, de bouger, d’habiter l’espace.

Cette approche utilise différents outils qui mobilisent le corps à travers la respiration, la voix et le mouvement. Ces exercices permettent de prendre conscience et de relâcher les tensions qui correspondent souvent à des défenses psychiques, issues de nos premières expériences relationnelles. Le travail corporel et émotionnel va de pair avec une verbalisation et une analyse de l’expérience. Elle nous permet d’accroître notre vitalité, notre capacité à ressentir et à réguler nos émotions et à être en lien avec les autres. Le corps est une voie d’entrée privilégiée pour un travail sur les traumatismes.

L’analyse bioénergétique a été développée par Alexander Lowen, dans les années cinquante aux USA, à partir de son travail avec le psychanalyste Whilelm Reich. Elle est arrivée en Belgique en 1976.

Christine Gosseye (fr)

L’Intégration du Cycle de la Vie (ICV)

L’ICV (Lifespan Integration, Pace, 2003) est une thérapie intégrative qui s’appuie sur les connaissances actuelles en psychologie et neurobiologie. Au travers d’une Ligne du Temps du passé au présent, elle permet par un travail en imagination d’intégrer des souvenirs chronologiques dans la mémoire autobiographique. Elle est indiquée pour les personnes qui souffrent de traumatismes simples ou complexes, en particulier les troubles de l’attachement précoces, ou de dérégulation des émotions (p.ex. dépression, troubles anxieux, addictions).

Maximilien Zimmermann (fr)

EMDR

EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) est une thérapie qui aide à digérer des souvenirs restés douloureux dans la mémoire.
Durant notre vie il y a plusieurs moments difficiles que nous traversons et digérons de façon spontanée. Le choc après un moment traumatique est normal, mais le système de traitement d’information inné nous aidera à donner une place à ce que nous avons vécu sans être envahis par des émotions ou sans que nous en souffrions au niveau corporel. Seulement si ce système de traitement d’information n’est pas capable de traiter les infos -à cause de l’intensité ou la chronicité de l’expérience- on peut parler de souvenirs non digérés. Puisque la personne ne peut pas digérer les informations au moment même, ces infos sont mises de côté (comme dans un congélateur) et stockés de façon dysfonctionnelle sous sa forme originale.
En EMDR on cherche ces infos, afin de stimuler le système inné du traitement de l’information pour retraiter ces informations de façon adéquate et satisfaisante.

Il s’agit, donc, d’une approche thérapeutique globale qui traite le stockage physiologique de souvenir et la manière dont il affecte l’expérience.
La source de problèmes dans notre vie sont, donc, souvent le résultat d’expériences difficiles vécues dans le passé. Dans certains cas le lien entre les expériences douloureuses et les difficultés est assez clair, comme par exemple la peur de conduire la voiture après avoir vécu un accident de voiture. Mais bien souvent le lien est beaucoup moins évident. C’est pourquoi la première phase de l’EMDR consistera à décoder si le problème actuel peut être connecté à des souvenirs douloureux, non intégrés.
Le phénomène de double attention de stimulations bilatérales ou SBA (Mouvements oculaires, tapping ou sons) n’est qu’un élément de la thérapie EMDR dont la structure est sécurisante, mais au sein de laquelle il existe un espace de liberté afin de s’adapter à chaque patient.
L’approche est protocolisée et composée de huit phases tri partite en trois temps pour appréhender et traiter le passé, le présent et le futur.

Luz Granados Lodoño (fr-es-en)
Inés Serani (fr-es)
Déborah Bauduin (fr)

Thérapie et approche holistique de transformation personnelle, brève

Le thérapeute a une vision globale ou holistique de la personne : sa dimension corporelle, émotionnelle, environnementale, social (profession, amitié, amour, famille) et spirituel.
Le client garde l’initiative dans sa représentation du problème et le thérapeute adopte les attitudes d’empathie, acceptation inconditionnelle et aucun jugement. Le thérapeute ne traite un problème, un cas, sinon qu’il ou elle rentre dans une relation empathique et profonde avec la personne dans son intégralité, nouant une relation vivante, authentique et chaleureuse avec le client. C’est toujours le client qui décide de buts à atteindre et du degré d’engagement dans le processus de changement et le thérapeute l’accompagnera dans le composant qui veut modifier : comportement, cognitive, relationnel ou émotionnelle.

Si le client veut travailler sur sa dimension corporelle, le thérapeute sera ravi de vous accompagner dans le temple de votre être par la respiration, les massages, les étirements, etc.  Le corps dit toujours la vérité et garde les mémoires du vécu de la personne. Si le client décide de travailler sur ses expériences traumatiques le Thérapeute vous proposera une technique effective de la neuroscience brève (EMDR) pour transformer vos souvenir traumatiques et vos cognitions négatives qui en découlaient. Si le client veut que sa thérapie soit la plus brève, le thérapeute lui proposera la thérapie de rapide transformation avec hypnose (d’une à trois sessions seulement) TRT. Si le client a besoin d’un soutien à la parentalité le thérapeute lui invitera à son atelier de « parler pour que les enfants parlent et écouter pour que les enfants écoutent ! Si le client vit un burn-out ou il se sent à la limite d’un épuisement physique et psychologique le thérapeute holistique vous proposera un programme de seulement 8 semaines et la thérapie de acceptation cohérence et action ( ACT) pour vaincre votre état et vivre en paix et harmonie. Si le client vit des problèmes familiaux et il se sent perdu, pas à sa place ou qu’il charge de fardeaux familiale, le thérapeute le invitera à son atelier de constellations familiales en groupe.

___________________________________

The therapist has a global or holistic vision of the person: his bodily, emotional, environmental, social (profession, friendship, love, family) and spiritual dimension. The client retains initiative in his representation of the problem and the therapist adopts attitudes of empathy, unconditional acceptance, and no judgment. The therapist does not treat a problem, a case, except that he or she enters an empathetic and deep relationship with the person in his or her entirety, establishing a living, authentic and warm relationship with the client. It is always the client who decides on the goals to be achieved and the degree of commitment to the change process and the therapist will accompany him in the component that wants to modify behavior, cognitive, relational, or emotional.  (CBT)

If the client wants to work on his body dimension, the therapist will be happy to accompany you in the temple of your being through breathing, massages, stretching, etc.  The body always tells the truth and keeps memories of the person’s experience. If the client decides to work on their traumatic experiences, the Therapist will offer you an effective technique of brief neuroscience (EMDR) to transform your traumatic memories and your negative cognitions that resulted from it. If the client wants his therapy to be the shortest, the therapist will offer the rapid transformation therapy with hypnosis (from one to three sessions only) RTT. If the client needs parenting support, the therapist will invite him to his workshop to « talk so that the children speak and listen so that the children listen! If the client experiences burnout or feels on the verge of physical and psychological exhaustion the holistic therapist will offer you a program of only 8 weeks and Coherence and Action Acceptance Therapy (ACT) to overcome your condition and live in peace and harmony. If the client is experiencing family problems and feels lost, out of place or burdened with family burdens, the therapist will invite them to their group family constellation workshop.

___________________________________

El terapeuta tiene una visión global u holística de la persona: su dimensión corporal, emocional, ambiental, social (profesión, amistad, amor, familia) y espiritual. El cliente conserva la iniciativa en su representación del problema y el terapeuta adopta actitudes de empatía, aceptación incondicional y sin ningún juicio. El terapeuta no trata un problema, un caso, sino un ser integro y entra en una relación empática y profunda con la persona en su totalidad, estableciendo una relación viva, auténtica y cálida con el cliente. Siempre es el cliente quien decide los objetivos a alcanzar y el grado de compromiso con el proceso de cambio y el terapeuta le acompañará en el componente que quiera modificar la conducta, cognitiva, relacional o emocional.  (TCC)

Si el cliente quiere trabajar en su dimensión corporal, el terapeuta estará encantado de acompañarle en el templo de su ser a través de la respiración, los masajes, los estiramientos, etc.  El cuerpo siempre dice la verdad y guarda recuerdos de la experiencia de la persona. Si el cliente decide trabajar en sus experiencias traumáticas, el Terapeuta le ofrecerá una técnica efectiva de neurociencia breve (EMDR) para transformar sus recuerdos traumáticos y sus cogniciones negativas que resultaron de ello. Si el cliente quiere que su terapia sea la más corta, el terapeuta ofrecerá la terapia de transformación rápida con hipnosis (de una a tres sesiones solamente) RTT ¡Si el cliente necesita apoyo para padres, el terapeuta lo invitará a su taller para “hablar para que los niños hablen y escuchen para que los niños escuchen! Si el cliente experimenta agotamiento o se siente al borde del agotamiento físico y psicológico, el terapeuta holístico le propondrá su programa de solo 8 semanas y la Terapia de Aceptación de Coherencia y Acción (ACT) para superar su condición y vivir en paz y armonía. Si el cliente está experimentando problemas familiares y se siente perdido, fuera de lugar o cargando con repeticiones o problemas familiares, el terapeuta lo invitará a su taller de constelaciones familiares en grupo.

 

Luz Granados Lodoño (fr-es-en)

HYPNOSE

L’état hypnotique ou transe hypnotique décrit un état  de conscience modifié durant lequel l’attention est accaparée par des idées, des images internes, des sensations ou des émotions. Cet état permet d’être momentanément moins à l’écoute de la plupart des aspects de la réalité extérieure. La mise en veille de certaines fonctions psychiques, et de certaines résistances permet alors de mettre à profit d’autres processus, notamment inconscients.

Les neurosciences ont pu démontrer que l’état hypnotique est différent de celui du sommeil. Pourtant la confusion est parfois encore présente dans les représentations collectives ce qui engendre une série de malentendus. L’hypnose n’est pas un sommeil mystique et mystérieux et n’a rien de magique ou d’inquiétant. L’hypnose est un état physiologique naturel que tout le monde expérimente régulièrement sans le savoir. Comme lorsqu’on a un mot « sur le bout de la langue » et qu’il nous revient ensuite à la conscience lorsqu’on a cessé d’y penser. Durant ces épisodes, certaines parties du cerveau se mettent au repos au profit d’autres parties plus inconscientes.

L’hypnose  Ericksonienne utilisée en thérapeutique nécessite d’être employée dans un climat de confiance nécessitant parfois la déconstruction des idées reçues autour de cette pratique pouvant être inquiétantes pour les personnes. A partir de là, l’outil hypnotique va permettre d’aller explorer des ressources et des compétences parfois insoupçonnées. En état d’hypnose, vous gardez le contrôle sur vos comportements alors que le/la thérapeute vous permet, grâce a ses compétences, d’accéder à ce processus dont vous avez la maîtrise.

Hormis quelques contres indications telles que de graves troubles de la personnalité, l’hypnose peut être utile dans de multiples et diverses situations. En effet, les techniques hypnotiques sont employées dans la thérapie des problèmes tant psychologiques que somatiques. Traumatismes, désordres anxieux, stress, phobies diverses, événements pénibles, dépression, manque de confiance, addictions, troubles du sommeil sont quelques unes des indications psychologiques de l’hypnothérapie. L’hypnose peut également s’avérer utile pour des maux somatiques. Il convient cependant de rappeler que l’hypnose ne peut se substituer à des examens médicaux et parfois à la prise de traitement médicamenteux si cela s ‘avère nécessaire. Signalons encore que certains anesthésistes y recourent lors d’opération en lieu et place d’une anesthésie locale.

Véziane Léonard (fr)
Carine Callier (fr)
Constance Fichelle (fr-es)

MASSAGE BÉBÉ

» Etre touché, massé et caressé est nourriture pour le nouveau-né – une nourriture aussi nécessaire que les vitamines, les protéines et les oligo-éléments. » (Frédéric Leboyer)

Origine

Le programme de massage pour bébés a été  mis en place par l’américaine, Vimala McClure, elle-même initiée au massage lors de son séjour en Inde.  La technique enseignée est une synthèse des traditions indiennes, suédoises, des principes du yoga et de la réflexologie. Ce programme est international et est reconnu par l’Association Internationale en Massage pour Bébé (AIMB/IAIM) ainsi que par l’Association Belge de Massage pour Bébés (ABMB).

Qu’est ce que le massage bébé ?

La peau est le plus grand organe de l’être humain et le premier à se développer in-utéro. Déjà dans le ventre, le bébé perçoit des stimulations de toucher et de mouvement qui le sécurisent. C’est ainsi que le bébé a besoin de retrouver ces sensations après la naissance et ce pour diverses raisons. Outre les bienfaits sur le plan physique, moteur et développemental, le massage bébé sert également à la construction d’un lien d’attachement sécurisant entre l’enfant et ses parents. Les massages offrent des moments d’interaction privilégiés avec votre bébé permettant une compréhension et un apprentissage mutuels des signaux de communication échangés.

De manière plus détaillée, le massage bébé permet :

Pour le bébé :

– La stimulation : les systèmes vitaux encore immatures du bébé à la naissance vont être stimulés (système digestif, nerveux, respiratoire, circulatoire, immunitaire, lymphatique, développement moteur)

– La relaxation : amélioration de la qualité du sommeil, aide le bébé à s’endormir, réduit les moments de pleurs, aide à la détente, aide à gérer le stress (évacuer ou extérioriser les tensions)

– Le soulagement : soulage les gaz, la constipation, diminue les maux liés à la dentition, à la croissance…

– Sentiment de sécurité de base : en étant massé, le bébé développe un sentiment de sécurité intérieur lui permettant d’augmenter sa confiance envers le monde extérieur

– Nettoie et nourrit la peau en profondeur

– L’interaction (visuelle, verbale et tactile) : moment d’échange affectif où le bébé va se sentir écouté et encouragé à s’exprimer

Pour les parents :

– Renforcement des compétences parentales (outil pour calmer les bébés et dépistage de troubles divers)

– Favorise la triangulation des échanges père-mère et bébé 

– Détend et relaxe lors d’un moment privilégié avec son enfant

– Aide à mieux décoder le langage non verbal du bébé et répondre adéquatement à ses besoins

Déroulement

Les cours se donnent en 4 ou 5 séances (en fonction de l’âge du bébé). La durée moyenne d’un cours est d’une heure toutefois le rythme de la séance respecte les besoins du bébé. Ainsi, la durée du cours est adaptative en fonction de la disponibilité des bébés ainsi qu’en fonction des différentes situations.

Lors de chaque rencontre, les parents (père, mère ou les deux) intègrent et assimilent différentes techniques de massage de relaxation et de soin par parties du corps. Il importe de préciser que ce sont les parents qui massent leur enfant et non la consultante. En effet, personne n’est mieux placé que la ou les figures parentales privilégiées pour offrir ce type de massage.

L’objectif des séances est de transmettre des techniques de massages de relaxation et de soin aux parents afin qu’ils puissent les réutiliser de manière quotidienne avec leur enfant au domicile.

A partir de quel âge ?

Le massage bébé peut être pratiqué dès la naissance et peut être également adapté en fonction de l’âge de l’enfant grandissant. En effet, les techniques et gestes enseignés peuvent être utilisés tout au long de l’enfance et même lors de l’adolescence toutefois certaines adaptations sont nécessaires en fonction de l’âge.

Estelle Zemouri (fr)

NEUROPSYCHOLOGIE

La neuropsychologie est une discipline qui étudie les relations entre les structures cérébrales et le comportement en termes de fonctionnement cognitif, affectif et social.

La figure du neuropsychologue offre une aide importante pour :

  • Le diagnostic et l’identification de profils cognitifs, émotionnels et comportementaux caractéristiques de certaines pathologies
  • Apprécier l’évolution d’une situation
  • Aider à comprendre l’implication des fonctions cérébrales sur le comportement ou l’état psycho-affectif
  • Élaboration d’un plan d’intervention adapté

Un entretien neuropsychologique se déroule en plusieurs étapes :

Dans un premier temps, au terme d’une anamnèse (premier entretien), le neuropsychologue réalise un bilan constitué de tests standardisés afin d’évaluer les différentes fonctions cognitives (capacités attentionnelles, langagières, mnésiques, fonctionnement exécutif, raisonnement et efficience intellectuelle, orientation spatio-temporelle, calcul). Cette évaluation vise à mettre en évidence les forces et faiblesses cognitives.

Sur base du bilan, l’origine des dysfonctionnements cognitifs peuvent être révélés, et une prise en charge rééducative peut être proposée, si nécessaire.

La revalidation neuropsychologique a pour objectif de retrouver une meilleure qualité de vie et cherche à réduire les limitations dans les activités et dans la participation à la vie sociale résultant des fonctions cognitives altérées. Pour ce faire, le neuropsychologue élabore des programmes thérapeutiques, des stratégies de compensation et/ou des exercices d’entraînement adaptées à la personne et aux difficultés rencontrées, en s’appuyant sur les capacités existantes.

Thomas Asvestaris (fr)

SEXOLOGIE

La sexologie est l’étude de la sexualité humaine. Celle-ci est en interconnexion et inclut plusieurs aspects : médicaux, psychologiques, physiologiques, sociaux, relationnels, intimes, culturels, juridiques, épidémiologiques, etc. La sexualité peut-être abordée à tout âge : avec les enfants, les adolescents et les adultes et tout autant pour des personnes célibataires, en couple, valides, en situation de handicap, hétérosexuelles, cisgenres, LGBTQIA+,..

La Sexologie Clinique est l’étude des différentes dysfonctions sexuelles (éjaculation précoce, troubles de l’érection, vaginisme, dyspareunie…), violences sexuelles, addictions sexuelles, ou tout autre trouble induisant une souffrance pour l’individu, le partenaire ou le couple.

La sexologie est surtout, avant tout, un outil pour permettre de s’épanouir dans sa propre sexualité et la maintenir tout au long de la vie. Il faut rappeler que la norme n’est aucunement un facteur d’épanouissement sexuel. La sexologie est une aide pour faire de sa sexualité une source de bien-être personnel et relationnel.
Des événements tels que perte d’emploi, mal-être au travail, déséquilibre des revenus, naissance, ménopause, installation d’une routine, conflits conjugaux, conflits enfant-parents, mensonges, infidélités, violences physiques ou psychologiques (…) peuvent avoir des répercussions plus ou moins graves sur l’équilibre sexuel d’une personne ou d’un couple.

La sexothérapie a pour but de surmonter la souffrance psychologique et sexuelle qui en résulte et de trouver des outils afin de s’épanouir en toute autonomie dans sa sexualité.

Le sexe est et reste souvent un tabou, surtout si le sujet nous concerne personnellement. Internet et les médias en général foisonnent d’informations erronées. Trop informés, nous sommes mal informés. Le sexologue a dès lors pour rôle d’apporter sans jugement, des réponses objectives, nuancées, étayées par des travaux de recherches scientifiques, à tous nos questionnements sur la sexualité. C’est un professionnel qui offre un cadre sécurisé et confidentiel dans lequel parler librement de sa sexualité.

Emilie Van Dessel-Julien (fr)
Constance Fichelle (fr-es)

SOUTIEN À LA PARENTALITÉ

Le soutien à la parentalité s’adresse à tous les parents lorsque ces derniers se retrouvent en difficulté durable ou passagère dans leur rôle éducatif. L’enfant est au cœur des actions de soutien à la parentalité. Les séances d’accompagnement à la parentalité ont pour objectif de soutenir les parents dans l’exercice et la pratique éducationnelle et de les accompagner face à des difficultés qu’ils rencontrent avec leurs enfants et/ou leurs adolescents.

Afin de retrouver une harmonie dans les relations familiales les objectifs de travail visés sont :  

– Valorisation des compétences parentales en mettant l’accent sur les ressources personnelles du parent

– Évaluation et compréhension des besoins spécifiques des enfants/ados en fonction de leur développement affectif, social et cognitif

– Gestion des situations conflictuelles ou émotionnellement difficiles (comportements d’opposition, mal-être des enfants, séparations difficiles, conflits dans la fratrie…)

– Apprentissage de l’équilibrage entre mise en place de limite et flexibilité parentale

– Identification des valeurs éducatives propres à chaque parent en fonction de son histoire personnelle et réajustement en fonction de la situation.

Les parents sont acteurs des changements qu’ils souhaitent entreprendre. L’approche est bienveillante, participative et non interventionniste.

Estelle Zemouri (fr)
Aly Sassi (fr-en-ar)

THÉRAPIE BREVE

Le thérapeute est comme un guide de montagne qui accompagne et outille le randonneur mais c’est le randonneur qui choisit sa destination et qui marche vers son sommet.

Il s’agit d’une approche directive et stratégique qui vise à faire disparaître vos troubles.

La thérapie brève est un cadre thérapeutique axé sur le changement.

On s’intéresse à ce qui vous pose problème ici et maintenant. Vous allez vous fixer un objectif concret que vous souhaitez atteindre. Ensuite vous allez être encouragé à vivre des expériences nouvelles afin de modifier votre rapport au monde, votre vécu et vos façons d’agir. Il est fréquent de demander des tâches ou des expériences à réaliser entre les séances.

Cette approche thérapeutique, plus intuitive et spontanée que les approches traditionnelles, est fondée sur le travail du thérapeute Milton Erikson et enrichie par de nombreuses recherches ultérieures.

Pour Watzlawick, « nous faisons nous-mêmes notre malheur », en nous efforçant de reproduire des solutions qui se sont avérées efficaces par le passé alors que notre contexte de vie s’est modifié. Les troubles mentaux sont le produit d’un dysfonctionnement du mode de perception de la réalité et de notre réaction par rapport à elle.

La durée moyenne varie entre 5 et 20 séances.

Carine Callier (fr)
Luz Granados Lodoño (fr-es-en)